Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 19:14


22h de train pour faire Guilin - Tunxi, 22h assis sur des sièges à angle droit incroyablement inconfortables.
Ici, nous voyons une scène typique du train chinois. Le type assis en face de nous portait une improbable veste en fourrure et était vraisemblablement déterminé à entrer dans le livre des records dans la catégorie des "gens ayant passé le plus grand nombre d'heures consécutives à manger". Malheureusement pour lui, ses réserves de nourriture se sont révélées insuffisantes pour établir la performance, mais l'esprit y était. Le spectacle est néanmoins saisissant : après avoir ingéré des graines de tournesol de manière ininterrompue pendant 2 heures, il avale un bol de nouilles instantanées, avant de se rafraîchir avec un petit kilo de clémentines, qui lui ont ouvert l'appétit. Comme l'heure du dîner approchait, il a entamé sa réserve de noix en guise d'apéritif, qu'il décortique avec ses chicots - un peu trop usés par l'exercice, visiblement - avant d'en abandonner négligemment la coquille sur le sol. Heureusement, un service de nettoyage passe toutes les deux heures pour vider les poubelles (heureusement, car un petit enfant s'était soulagé dans l'une d'elles) et balayer entre les sièges. Le détail amusant là-dedans, c'est que les employés chargés de cette corvée sont fièrement revêtus de leur plus bel uniforme, avec épaulettes dorées, complété de manière assez incongrue par une paire de gants en caoutchouc...
Pendant ce temps, un autre employé du train traverse les wagons en traînant la patte, dans un sens puis dans l'autre pendant toute la durée du trajet, en poussant devant lui un chariot proposant des plats douteux : une omelettes suspecte échouée sur un lit de haricots trop vieux, un morceau de viande racornie d'origine inconnue jetée sur un tas de légumes indéfinis.
Et pendant tout le voyage, des bagages mal calés tombent sur les voyageurs à chaque cahot.
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 12:41


En quittant le village de Ping'an, où nous avons visité les rizières en terrasse, nous prenons le bus pour Longsheng, où un autre bus doit nous ramener à Guilin. En montant dans le véhicule, nous rencontrons un autre groupe de touristes français, qui ont prévu de faire le même trajet que nous, et qui le font comprendre au chauffeur. Et voilà qu'à mi-parcours, ce dernier fait des appels de phares à un autre bus venant en sens inverse, qui lui répond de la même manière. Les deux bus s'arrêtent sur le bord de la route, au milieu de nulle part, et le chauffeur nous indique que celui qui s'est arrêté en face va vers Guilin. Nous descendons en toute hâte, traversons la voie, et rejoignons l'autre véhicule, qui nous emmène sans problème vers notre destination.
Nous avons expérimenté ce que l'un de nos compatriotes qualifia, à ce moment-là, de "correspondance chinoise"...
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 11:42


Au fin fond de la campagne chinoise, on n'a pas forcément les moyens ou l'envie de mettre en place un réseau de bus scolaires pour acheminer les enfants des villages alentour vers leur école. Du coup, les autorités locales ont trouvé une solution simple et économique à cet épineux problème : leur faire prendre le bus normal, avec les touristes et les paysans qui transportent de volumineux sacs de riz. Comme les cours commencent à la même heure pour tout le monde, tous les petits étudiants s'agglutinent dans le même bus. Et comme en Chine on ne plaisante pas avec la sécurité, en cas d'accident, chaque enfant sert d'airbag à un autre enfant dans un esprit très communiste.

Nous voici donc dans ce bus surpeuplé fonçant sur les routes de montagne à une allure indécente (en Chine, le bus est l'un des véhicules les plus rapides sur la route) en frôlant dangereusement des glissières de sécurité vaguement ancrées dans de chétives giclures de béton à moitié suspendues dans le vide, qui arrêteraient à peine un cycliste sortant de la route, regardant distraitement à travers une forêt de bras d'enfants la fin du dernier film Michael Mann en divx sur un écran plat...


Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 11:37


Le paisible village de Chengyang. En arrivant sur place, nous avons eu une petite déconvenue avec le chauffeur de taxi qui a tenté de nous escroquer, mais au bout d'un quart d'heure d'âpres négociations autour d'une somme qui, à la réflexion, est totalement dérisoire, nous décidons de laisser tomber pour profiter de notre petit séjour dans la communauté Dong. Le village est magnifique, tout en bois, construit autour d'une rivière enjambée par des "ponts du vent et de la pluie", paraît-il construits sans clous ni rivets.
L'auberge où nous logeons, neuve mais bâtie de manière à s'intégrer dans l'architecture locale, se révèle tout à fait charmante, malgré l'ambiance de chalet de montagne (bien connue de certains visiteurs de ce blog) qui y règne lorsque retentissent à l'aube, semblables à des roulements de tambour, les pas lourds et hésitants des voyageurs les plus matinaux.
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 10:00

La chambre de l'hôtel, très agréable, donnait sur la place du marché, avec un petit balcon pour prendre le thé. Enfin, très agréable, à un détail près : sur le marché, un vendeur de xylophones s'acharnait sur ses instruments jusqu'à une heure avancée de la nuit. Ting ting !
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 15:46


Cette croisière sur la rivière Li, au milieu de superbes montagnes chinoises en pains de sucre, fut hélas également le théatre d'une tragédie gastronomique. En effet, un déjeuner sur la barge était au programme de la traversée, mais nous découvrîmes quelques minutes avant de passer à table, sur le bateau qui nous devançait de quelques dizaines de mètres, de quelle manière était organisée la cuisine.

L'eau qui sert à préparer les repas et à nettoyer la vaisselle est directement pompée dans la rivière Li, rivière qui sert de lessiveuse et d'égout aux populations locales, sans parler des rejets de carburant des diverses embarcations et engins de chantier qui traversent le cours d'eau...
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 16:27
Lundi soir, après une dure journée de visite sous un soleil de plomb, nous choisissons au hasard un restaurant pour dîner. A l'aide d'un guide de conversation et d'un imagier, Lucille commande une soupe de poulet...



Bon d'accord, j'exagère un peu, il n'y avait pas de tête dans le bouillon, juste une patte et un foie qui flottaient, plus quelques morceaux non-identifiés.
Bon appétit bien sûr.
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 15:04
Je reviens d'un voyage en Chine de 3 semaines, et j'ai donc prévu de mettre sur mon blog un dessin chaque jour, pour chaque journée passée là-bas. Comme nous (Lucille et moi) sommes partis il y a un mois, (nous avons atterri dimanche 25 octobre), je commence un dimanche.



Dimanche 25 octobre, donc, nous atterrissons à l'aéroport de Guilin, et prenons un taxi pour rejoindre notre hôtel. Cette mini péripétie, tout à fait anodine à première vue, s'est révélée en définitive très enrichissante. Ce fut notre premier contact avec la vie des Chinois, en particulier leur manière d'être sur la route. Mon dessin s'efforce d'en faire l'inventaire, mais il est encore loin de l'étonnement qui fut le nôtre. J'y ai répertorié les espèces de tricycles à remorque remplies de fruits disposés en équilibre précaire, les piétons qui traversent impétueusement la route en espérant que les automobilistes arriveront à les éviter, les travaux de nuit non balisés - on se demande encore par quel miracle nous n'avons pas vu d'ouvrier fauché par un taxi enragé - et les scooters qui transportaient au minimum deux passagers, tête nue. J'ai passé les vingt premières minutes du trajet à me demander de quel côté de la route on roulait en Chine, et les vingt suivantes à me dire que si les permis étrangers n'étaient pas reconnus là-bas, j'espérais de tout coeur que l'inverse était également vrai...
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans Chine
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 21:31
Quelques images de 2040... En attendant de pouvoir vous montrer les animations, prochainement. Je n'ai pas trop le temps de travailler sur autre chose pour le moment.







Repost 0
Published by maxime paccalet - dans animation
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 15:03
Repost 0
Published by maxime paccalet - dans crobards
commenter cet article

Présentation

Recherche

Catégories